Micro-cravate

La référence pour un meilleur choix

Principes de base de la prise de son

On obtient un son de meilleure qualité avec du matériel d’entrée de gamme mais utilisé en suivant des règles de bases, plutôt qu’avec du matériel sophistiqué et cher mais mal exploité.

Table de mixage

Un signal propre

Pour enregistrer un signal propre il faut que le micro soit proche du sujet, la pression acoustique diminuant rapidement lorsqu’on s’éloigne du sujet. C’est la raison pour laquelle, les ingénieurs du son présents sur les tournages cinéma ou télévision travaillent souvent avec une perche : tout simplement pour placer le micro juste au-dessus de la scène filmée. Même avec un micro canon, passé deux trois mètres de la voix, l’amplification nécessaire pour maintenir le volume à un niveau suffisant conduit à enregistrer des sons indésirables et à faire apparaitre des bruits parasites.

L'orientation du micro

Chaque type de micro à ses caractéristiques. Si votre nouvel équipement semble ne rien vous apporter de mieux que ce que vous utilisiez auparavant, c'est certainement un problème d'orientation. Comme en photographie, le point de vue doit être choisi avec soin. L’arrière plan sonore et son orientation à autant d’importance que celle de la lumière. Attention donc à l’environnement sonore.

Exemple : l'interview

Vous souhaitez enregistrer une interview au milieu d'une foule. Utilisez un micro canon monté sur votre appareil photo numérique (APN). Celui-ci captera la voix au milieu d'une ambiance sonore générale. Installez un micro cravate relié à un dictaphone ou un iphone sur les intervenants. Le couplage des pistes se fera en post-production et le résulat sera optimal.

Le port d'un casque

Le port d'un casque, c'est une garantie contre les mauvaises surprises une fois de retour au studio. Bien sûr, si vous êtes vous-même acteur et réalisateur (Youtubeurs...), cette pratique ne sera pas envisageable. Par contre, utiliser un casque, pour contrôler la qualité de votre piste son principal est très sérieusement recommandé par les professionnels. Regardez les perchistes pour la TV. Ce casque n'a pas besoin d'être sophistiqué. Il doit être de préférence peu encombrant mais pratique d'utilisation. Un simple casque filaire supra-auriculaire suffira.

Attention aux bruits parasites

L'effet pop-up

Les micros spécifiques conçus pour enregistrer la voix disposent d’une membrane qui capte les moindres détails de l’intonation de la voix. Pour obtenir de bon résultats, il faut se placer à 20 centimètres environ du micro et utiliser un filtre anti pop-up, c’est-à-dire une petite toile tendue qui coupe le souffle de la voix et certains bruits désagréables à écouter (notamment lorqu’on prononce les consonnes "B", "T" ou "P" appelé les "plosives"). Pour les micros-cravates, une bonnette antipop et vent est généralement de rigueur.

L'effet de proximité

Certains micros (cardioïde et bidirectionnel) sont sensibles à l’effet de proximité. En effet, lorsque la source est très proche du micro on obtient une amplification des basses (le chanteur qui colle sa bouche sur le micro par exemple). Certains micro sont équipés d’un atténuateur coupe-bas qui atténue sensiblement cet effet. C'est pourquoi il est inutile d'approcher votre micro-cravate trop prêt des lèvres de votre sujet. Un col de chemise ou une position à mi-torse est idéal. N'oubliez pas que le micro-cravate est un micro omnidirectionnel. Il enregistrera le son autour de lui et laissera tout les bruits éloignés de côté.